x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

Les risques psychosociaux à la SNCF

Risques Psycho sociaux : 10 ans d’actions du CE

En initiant l’action « Gare au travail » dès 2008, la commission a mis en lumière les effets négatifs des restructurations sur la santé des agents. Il aura fallu plus de 10 ans pour  que la SNCF reconnaisse la montée des risques pychosociaux en son sein.

2002 : Première déclaration de la commission santé sur la souffrance au travail.

2007 : C’est encore l’année du déni par l’entreprise de la souffrance au travail. Une première expertise analysera les effets des  multiples restructurations  sur les agents de la région. le livre Gare au Travail de Dominique DECEZE est publié suite aux résultats de l'expertise.

2009 : La région SNCF  innove et lance un comité de pilotage sur la question des RPS qui lance une seconde étude.

2010 : L’entreprise a reconnu l’existence des RPS. Ce sont les activités qui pilotent des programmes nationaux de prévention déclinés en région.

2012 : La troisième étude du CE des cheminots démontre que la politique de prévention de l’entreprise sur les RPS est elle-même  facteur de risque.

2014 : Production d’une création théâtrale sur les risques psycho sociaux : Recherche Permanente de Solutions.

2015 : Aprés avoir travaillé sur l'absentéisme, la commission a mené une réflexion sur le Lean managment et ses conséquences sur les agents.

2016 : La commission a travaillé sur les rythmes de travail.

2018 :  la commission s'attache au thème de l'équilibre alimentaire.